portugal 2011

demi-finale 1
 
Homens da luta
a luta e alegria

Auteur :



Compositeur :



Passage demi-finale :

Classement DF :


Homens da Luta (Des hommes de lutte) est un groupe portugais qui improvise des comédies et des shows musicaux dans les rues. Il a été fondé par deux frères : Vasco Duarte (Falâncio) et Nuno Duarte « Jel » (Neto).

 

Leur répertoire est principalement composé de parodies de chansons sorties pendant la période de la Révolution des Œillets, en 1974. Les membres du groupe incarnent des caricatures de chanteurs de cette période historique, comme par exemple Zeca Afonso ou encore José Mário Branco.

 

Ils utilisent très souvent le mot Luta (lutte) pour invoquer les slogans devenus célèbres pendant cette période, comme « A Luta Continua » qui signifie « La lutte continue ».

 

En 2010, le groupe sort un album de mp3 intitulé « A Canção é uma arma » (La chanson est une arme) et constitué de 4 thèmes.

 

Une de leur chanson les plus populaires demeure « E o povo, pá ? » (Qu’en est-il du peuple ?).

 

En 2010, Homens da Luta participe à la sélection portugaise pour le Concours Eurovision avec la chanson « Luta assim não dá » (La lutte ne peut pas continuer comme ça). La chanson a rapidement été disqualifiée car les paroles ne satisfaisaient pas au règlement de l’UER.

 

Cette année, Homens da Luta chante « A luta é alegria » (La lutte est joie), sur des paroles plus légères qui n’ont pas inquiété le groupe sur une éventuelle disqualification. Ce sont les deux frères qui ont écrit le titre qui va représenter le Portugal : les paroles sont de Nuno et la musique de Vasco.

 

“La musique est une arme,” estime le chanteur du groupe Jel. “Nous ne sommes pas les premiers à l’utiliser. Tant d’autres l’ont fait comme Fela Kuti, Bob Marley, Bob Dylan ou Zeca Afonso au Portugal. La chanson est une arme de communication super-puissante,” affirme-t-il, “et ce à quoi nous assistons actuellement dans notre pays, mais aussi ailleurs dans le monde, c’est je crois, un moment historique dans le nouveau millénaire, à une étape du changement du monde où les populations se rendent comptent qu’elles ont à nouveau le pouvoir.”

Jel
16/19

Por vezes dás contigo desanimado

Por vezes dás contigo a desconfiar

Por vezes dás contigo sobressaltado

Por vezes dás contigo a desesperar

 

De noite ou de dia

A Luta é alegria

E o povo avança

É na rua a gritar

 

De pouco vale o cinto sempre apertado

De pouco vale andar a lamuriar

De pouco vale um ar sempre carregado

De pouco vale a raiva p´ra te ajudar

 

De noite ou de dia

A Luta é alegria

E o povo avança

É na rua a gritar

 

(Ponte – X2)

Traz o pão, traz o queijo, traz o vinho

Vem o velho, vem o novo e o menino

 

(Refrão – X2)

Vem celebrar esta situação

E vamos cantar contra a reacção

 

(Ponte - X2)

Traz o pão, traz o queijo, traz o vinho

Vem o velho, vem o novo e o menino

 

Não falta quem te avise: vai com cuidado

Não falta quem te queira mandar calar

Não falta quem te deixe ressabiado

Não falta quem te venda o próprio ar

 

De noite ou de dia

A Luta é alegria

E o povo avança

É na rua a gritar

 

(Ponte – X2)

Traz o pão, traz o queijo, traz o vinho

Vem o velho, vem o novo e o menino

 

(Refrão – X4)

Vem celebrar esta situação

E vamos cantar contra a reacção

 

(Ponte - X2)

Traz o pão, traz o queijo, traz o vinho

Vem o velho, vem o novo e o menino

18 / 22 pts
Vasco Duarte